Capsule spéciale 8 mars: Le secret des femmes leaders!

Le mois de mars est un mois dont la particularité est liée à la commémoration de la journée internationale de la femme qui, elle, tirerait ses origines de la lutte ouvrière menée par des femmes en 1857. Depuis lors, la femme, longtemps disqualifiée des sphères les plus décisionnelles des nations, fait l’objet de grand intérêt eu égard à la force et à la dimension qu’elle représente dans la structuration des sociétés. Cependant, en dépit de ces intérêts qui, de plus en plus, deviennent grandissants,  la précarité de la situation de la femme reste toujours à déplorer. D’où la nécessité de réquisitionner la façon d’approcher la problématique de la femme et les solutions y relatives. D’ores et déjà, qu’est-ce qu’une femme ?

une mère et épouse africaine fière de l’être et entreprenante.

La femme est : Force, Énergie, Mère, Magnanime et Épouse. Au besoin, la femme est POUVOIR. Elle est celle qui donne la vie, qui berce, qui soigne, qui nourrit, qui élève, qui protège. La femme est celle qui donne la vie donc elle est d’où vient la VIE. Femme, que dis-je, Mère, vous êtes la colonne vertébrale de nos sociétés. Vous êtes les piliers des foyers, les socles des sociétés. Derrière tout succès, il y a toujours une femme qui, peut-être, sous l’ombre des projecteurs, joue son rôle de lubrifiant du moteur de la croissance et du changement. Derrière le sourire d’un enfant, il y a une mère attentionnée. Derrière un époux performant et excellent, se cache toujours une épouse qui a su être leader. Malheureusement, il faudrait avoir le courage de l’avouer, beaucoup de vos savoirs-faire, de vos talents, de vos vibrations les plus profondes, de votre créativité peinent à être déployés dans une société marquée par des stigmates de la discrimination sexuelle. D’ailleurs, certaines thèses font le lien entre cette relégation au second plan, de la femme, et le déséquilibre auquel l’humanité fait face. En effet, pour rester dans cette logique, nous pourrions dire que  le monde est une co_construction et chacun, qui qu’il soit, doit apporter sa pierre, petite soit-elle, à l’édification de la bâtisse commune.  Face à une société qui semble avoir plus de penchant pour les hommes, que faut-il à la femme, pour se tailler une place au soleil de l’humanité ?

N’attendez pas votre position, créez-là

Irène Koki MUtungi, première femme du continent africain à prendre les commandes du Boeing 787. Pourquoi pas vous?
Ces types de femmes, n’ont jamais attendu qu’on leur délimite leur champ d’action. Elles suivent juste la voie que leur impose leur passion. Au micro des journalistes cette pilote aime s’amuser à dire: « Quand je leur dis au revoir et qu’ils se rendent compte que la pilote de l’avion était une femme, alors ils ont tous des expressions incroyables ! Certains sont surpris, d’autres paniqués ou enthousiastes « . Tout comme elle, n’attendez jamais votre position, créez-là et mettez la société devant les faits accomplis. Plutôt que de revendiquer, il faut le faire.

Chère mères, le moment est venu pour vous de changer de paradigme. Le débat qui se mène autour de votre  problématique porte à croire que le salut de la femme se trouve derrière un bon quota genre, une forte représentativité de la femme dans les sphères de décision ou une participation à la gouvernance… Mais la triste réalité est que les femmes auraient bien été à la tête des nations, si chacune à son niveau ne s’éveille pas à son pouvoir créateur et à la richesse que cache sa féminité, elle restera une spectatrice du monde et de ses possibilités. L’obstacle majeur est loin de réduire à l’absence des dispositions légales en votre faveur. Il est d’abord et avant tout à l’intérieur de chacune de vous. Que l’on soit homme ou femme, lorsque nous ne parvenons pas à dompter nos propres peurs, à cultiver notre leadership et notre confiance, nous serons toujours prêts à rester dans notre zone de confort, prêts à toucher aux choses habituelles et moins porteuses de progrès. La limite, est avant tout nous-mêmes. Que l’on soit homme ou femme, nous trainons tous des penchants qui sapent notre élan vers la pleine réalisation de nos vies. Ce sont entre autre :

  • L’absence de leadership,
  • L’ignorance du potentiel intrinsèque de l’homme et de son mode d’emploi,
  • Le fait de vouloir une validation avant de commencer,
  • La petite voie à l’intérieur de chacun qui lui inspire la peur le doute et fragilise sa confiance.
  • Le manque de vision. Nous voyons toujours la difficulté oubliant que c’est là où il y a une difficulté qu’il y a une opportunité d’entreprendre quelque chose.
  • Les croyances limitantes telles : « je ne peux pas faire si ou ça puisque je n’ai jamais vu quelqu’un le faire. » D’où la notion d’auto sabotage.
  • L’ignorance des grands leviers de la croissance dans l’économie moderne.

La femme doit avoir une nouvelle façon de percevoir sa propre réalité. Votre destin est plus grand que vous ne l’estimez. Vous êtes plus efficaces, plus fortes et plus entreprenantes que vous ne le croyez. Les difficultés qui d’antan vous empêchaient d’évoluer tout en vous maintenant dans une zone de confort moins reluisant doivent être recadrées.  Ce recadrage des difficultés consiste à les redéfinir dans des perspectives nouvelles, riches en possibilités. Les femmes qui réussissent leur vie ne sont pas celles qui s’apitoient sur leur sort en cherchant partout des excuses pour mieux rester au bas de l’échelle, mais plutôt celles qui accueillent la difficulté, la valorisent et l’exploitent. Le leadership féminin c’est aussi le fait de faire de sa différence une force et une niche rentable. Nous avons autour de nous des femmes qui sont devenues des PDG de grandes chaines de restaurant, de salon de beauté, des entreprises d’aide, de conseil, d’assistance… sur la base de leur nature, de leur authenticité et de leur singularité. Elles ont vite fait de comprendre que le problème réside moins dans l’égalité que dans la mentalité. Pourquoi vouloir se mesurer à l’homme avant de réussir dans la mesure où être homme ne signifie pas réussir?  Toute l’histoire de l’humanité est pleine de femmes qui se sont battues  au prix de leur sueur et souvent même au prix de leur sang, pour la libération du monde. Et cela, loin de leur réduire, a contribué à la consolidation de leur hardiesse, de leur rage de vaincre et de leur joie d’être FEMMES. Vous n’avez pas besoin d’attendre que les politiques vous définissent votre taux de participation ; vous n’avez pas besoin de vous faire définir les contours de votre champ d’action. Le quota genre est une forme nouvelle de négation de votre dimension et de votre capacité d’être vous-mêmes. Il est le sous-jacent politique de l’esprit de fonctionnariat de la bureaucratie qui anime depuis belle lurette les mentalités. C’est ce qui nous conduit maladroitement à définir le succès de la femme sous l’angle unique de la gouvernance. C’est là que se trouve une partie de l’erreur. En effet, autours de l’émancipation de la femme, on ne parle que de gouvernance, de sphère de décision, de politique ou de représentation etc. Cette façon de lier son avenir à une volonté politique est handicapante en ce qu’elle ne laisse pas les coudées franches à la femme pour s’éveiller à son plein potentiel et de contrôler son élan vers l’atteinte de ses rêves. Nous sommes aujourd’hui dans un monde marqué par l’éclatement des possibilités où personne n’est encore obligée de suivre les vieux schémas dictatoriaux et verticaux de la croissance. Dans les limites de la légalité, chacun est libre de promouvoir sa passion sans avoir besoin d’attendre une décision ou un quitus quelconque. Retenez ceci, aucune politique ne peut se substituer à votre décision de réussir. Oui, la politique ne peut faire le travail à la place de la conscience que vous devez avoir vis-à-vis de votre responsabilité à l’attention de votre propre vie. Que nous soyons homme ou femme, nous aurons des difficultés. C’est à nous de décider si nous allons nous laisser définir par elles, ou bien si nous allons faire d’elles les fondements de notre réussite. Ce que le ciel vous a donné est plus que ce que vous attendez qu’on vous propose ou qu’on plaide pour vous. En chaque femme sommeil une richesse, une flamme, une passion, une vocation, une soif interne, qui n’attendent que d’être exploitées, orientées et valorisées pour faire d’elle un maillon particulier du développement et de la croissance. Plutôt que d’attendre une onction gouvernementale, prenez la pleine mesure d’entreprendre votre vie par vous-mêmes.

Allez à l’essentiel !

Maimouna Eliane Thior, réalisatrice à 24ans. Elle dit être fière de faire de son authenticité une force. Elle suit avec humilité la voie que lui inspire sa soif profonde. Pourquoi pas vous?

Il y a assez de vieux débats qui vous empêchent d’aller à l’essentiel. La femme  n’a pas besoin de se mesurer  à l’homme pour réussir sa vie. Cela est un double défit inutile. Cette intention provient le plus souvent d’un complexe d’infériorité avec sa gamme de dégradation de l’estime de la femme vis-à-vis de sa nature. Aussi, sur le terrain on remarque que cette perception se traduit par une sorte de dualisme homme/femme qui plus qu’il ne contribue à l’évolution empêche l’une et l’autre de marquer des pas de géant à la poursuite de ses rêves. Disons-le tout de suite, chacun est riche de sa particularité. Il suffit à la femme de découvrir sa voie d’acteur du changement afin de faire de sa différence, sa singularité et son authenticité, les fondements de son pouvoir et de sa richesse. Certaines personnes seraient tentées d’opposer l’idée qu’il y a toute une civilisation qui n’est pas prête à accepter le leadership féminin. Mais il sied de comprendre, que la conception de la société n’a pas à devenir votre blocage. Tout ce qu’on dira de vos capacités ou pas ne le seront que lorsque vous l’admettrez vous-mêmes. Il y a certes, les stéréotypes et les préjugés mais cela ne vous empêche d’avoir votre propre réponse à ce qui se dit sur vous. La société a son mot, mais c’est vous qui avez la décision finale. Toute femme doit se dire ceci : ‘‘je suis femme, vulnérable peut-être, mais je refuse d’être la confirmation de la faiblesse de la femme. Je gagnerai ma vie pour témoigner le contraire et montrer que ma richesse est dans ma nature.’’

Quelques leviers pour réussir en tant que femme

Chaque femme a en elle une richesse insoupçonnée qui n’attend que d’être exploitée pour faire d’elle, la femme qu’elle rêve d’être!

Il est nécessaire d’accepter sa nature et d’en être fier. Il faut à la femme, une formation de nature à déconstruire le complexe qu’elle traine. Elle a besoin d’une formation qui fera étalage des mille et une valeurs qui l’habite. Elle a besoin d’une formation qui sauterait ses propres verrous internes qui l’empêchent d’élargir sa perception du monde. Au-delà de  cette formation en développement personnel et en leadership féminin qui booste en elle la psychologie qu’elle de la vie, sa confiance et ses compétences, et faudrait adjoindre une autre formation dans le but d’assurer le booste de la psychologie entrepreneuriale à son niveau. Vous avez le don, à en croire à certaines recherches en psychologie, d’être émotionnelles. Alors que, bien déployée, l’émotion devient un véritable levier de la performance et du succès. Elle est une énergie sans laquelle l’homme resterait indifférent et émotionnellement blanc face à ses propres projets entrepreneuriaux, ses idées et ses visions. D’où certaines équations que vous verrez poser au sujet du succès telle que : IDÉE (rêve) +ÉMOTION=ACTION. Et, si on sait que la distance entre le rêve et sa réalisation se mesure par l’action,  alors l’émotion devient le lubrifiant du moteur de la réussite. Les entrepreneurs ne sont pas seulement ceux sur qui sont toujours braqués les projecteurs des médiats. Les véritables soupapes de l’économie des nations se reposent sur ce que vous faites dans le silence de votre intimité. La véritable autonomie de la femme, c’est de l’habiliter à promouvoir et à valoriser ce qu’elle sait déjà faire en lien avec ce qui fait sens à ces propres yeux. Chaque femme, nous le savons, est une entrepreneure née. Elles font toujours à la différence des hommes ce que l’on pourrait appeler de l’entrepreneuriat expérimental, chacune à son échelle. Il faudrait leur aider à découvrir leur niche préférentielle afin de leur apporter une aide écologique c’est-à-dire, une aide alignée à leur compétence. En exemple, nous avons une femme bâtir son modèle de business autour de la vente de cacahouète. PDG aujourd’hui, elle est prestataire auprès des grandes chaines d’alimentation et arrive à associer la cacahouète aux poses café lors des conférences. Aussi, le plus grand levier de notre ère reste l’internet qui permet à toute femme, depuis le confort de son salon, d’exposer au monde entier son savoir-faire que ce soit dans le domaine de la restauration, de la beauté, de la vie conjugale, de l’éducation, de l’hygiène des femmes, de la communication au foyer, de vos secrets cachés, le maquillage, la sape, la teinture, la couture, le tresse…, L’essentiel est de savoir que vous avez toujours quelque chose dont l’humanité en a et en aura besoin. La seule limite de vos possibilités c’est vous, cher mères. Je le répète au besoin, ne posez pas votre espoir sur un quota, une représentativité ou une gouvernance. Dans la vie, il y a deux choix. Soit vous abandonnez votre chemin et toute la passion qui l’anime pour aller vers l’État en demandeur d’emploi, soit vous vous éveillez à votre puissance créatrice toute en entreprenant votre expertise et voir le monde et l’État venir vers vous en tant que prestataires pour solliciter vos services. A vous de jouer ! J’espère que cet article vous amène à savoir vers quoi orienter votre esprit dans le respect de votre singularité et de  votre authenticité.

Si vous avez lu jusqu’ici, je vous remercie et vous félicite pour le courage que vous avez de vouloir bâtir un monde de possibilités. Mais, je ne saurais quitter ces lignes sens vous demander ce que cet article vous inspire. Vos apports, vos contributions, vos points de vue seront les bienvenus. Avant tout, c’est ensemble que nous évoluerons pas à pas. J’ai hâte de vous lire de d’interagir avec vous…

M E R C III !!!!!

Partager:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *